"J’envisage d’acheter une 2ème lampe pour utiliser à la maison", Ousmane, couturier à Bobo-Dioulasso

Ousmane KERE est couturier au quartier Kôkô à Bobo-Dioulasso. Au mois de mars, alors qu’il faisait un tour à la Foire Internationale de Bobo-Dioulasso (FIBO), il a vu les lampes LAGAZEL et s’est arrêté pour découvrir le produit. Quelques jours plus tard, il a rassemblé l’argent pour payer une lampe KALO 3000.
Sa lampe est aujourd’hui suspendue dans un coin de son atelier de couture, le panneau solaire installé sur le toit. Il nous raconte : « Souvent dans le quartier il y a des coupures d’électricité. Pendant ce temps, je ne peux pas continuer à coudre avec la machine, mais au moins je peux en profiter pour accueillir les clients dans de bonnes conditions. Je prends les commandes, et les clients peuvent essayer leurs habits. Avant j’utilisais les torches à piles, mais la lampe KALO est vraiment mieux. Elle éclaire très bien, et je peux recharger mon téléphone qui se décharge trop vite ».
D’ici peu, Ousmane envisage d’acheter une deuxième lampe pour utiliser à la maison pendant les coupures d’électricité. Il aimerait bien aussi un kit solaire pour que la radio puisse rester allumée toute la journée.
2019-02-25T15:16:07+02:00 26 mai - 2017|Lagazel|