Une lampe solaire solidaire : les enjeux – Lagazel 2019-01-04T16:01:32+00:00

Un projet créateur d’emplois en Afrique

L’innovation de LAGAZEL est à la fois technologique et sociale. LAGAZEL est en effet la première entreprise qui fabrique à l’échelle industrielle des lampes solaires en Afrique. Les composants proviennent en majorité de fournisseurs français, et les lampes solaires sont fabriquées dans des ateliers africains proches des futurs bénéficiaires, à commencer par l’atelier créé au Burkina Faso par Arnaud Chabanne il y a 10 ans.

Sur le marché de l’électrification solaire, les frères Chabanne se démarquent totalement d’une concurrence qui fait produire majoritairement en Asie. Le modèle choisi par LAGAZEL permet de créer des emplois locaux en Afrique, offre des possibilités de service après-vente local pour les clients et permet de collecter les produits en fin de vie en vue du recyclage.

Le premier atelier de fabrication a ouvert ses portes en octobre 2016 au Burkina Faso. Il emploie une quinzaine de personnes et dispose d’une capacité de production de 100 000 à 150 000 lampes par an.

Nos ateliers en Afrique

L-BOX, l’atelier de fabrication clés-en-main

Pour la croissance de ses activités, LAGAZEL a pensé un concept innovant : L-BOX, l’atelier de fabrication clés-en-main qui permet dans un simple container de déployer des petites unités de production n’importe où en Afrique.

Grâce à l’utilisation de panneaux solaires en toiture, l’atelier peut fonctionner en toute autonomie y compris dans une zone non électrifiée. L’atelier LBOX s’inscrit dans un écosystème de partenaires locaux (organisations de la société civile, institutions locales, entreprises, investisseurs) pour proposer des solutions adaptées aux problématiques plus complexes comme l’émergence d’une filière de retraitement local des composants en fin de vie.

D’ici 5 ans, LAGAZEL ambitionne 5 ateliers de fabrication en activité sur le continent africain, ce qui représente une cinquantaine de personnes formées et employées dans les ateliers de fabrication. Les emplois créés sont des emplois locaux qualifiés tels que soudeur électronique, transformateur de métaux, assembleur, contrôleur qualité… Outre ces emplois directs, plusieurs centaines d’emplois indirects sont créés dans la chaine de distribution, le service-après-vente et la gestion de la fin de vie des produits. LAGAZEL contribue ainsi fortement au développement économique local grâce au transfert de technologie et de savoir-faire avec les ateliers de fabrication locaux et via les partenariats noués avec les sous-traitants et partenaires économiques locaux de la chaîne de fabrication et distribution.