"Je peux charger mon téléphone, et il me reste encore de l’autonomie pour l’éclairage", Daouda, gérant d’un kiosque téléphonique à Bobo-Dioulasso

Daouda Sidibe est un voisin du point de vente LAGAZEL de Bobo-Dioulasso. Il y a 4 mois, il a ouvert son kiosque de transfert d’argent en face de la boutique LAGAZEL. Comme son kiosque n’est pas raccordé au réseau électrique, il a acheté une lampe solaire KALO 3000 pour éclairer son kiosque dès qu’il s’est installé. Il est satisfait de la lampe : « La batterie ne se décharge pas vite : je peux charger mon téléphone, et il me reste encore de l’autonomie pour l’éclairage ». « Le plus souvent la lampe reste au kiosque, mais quand il y a des coupures d’électricité je viens la prendre pour l’utiliser à la maison, comme j’habite à côté », nous explique-t-il.
Échaudé par rapport aux expériences qu’il a eues avec les autres produits solaires de mauvaise qualité disponibles sur le marché, Daouda reste inquiet par rapport à la longévité du produit : « Pour le moment ça va, mais j’attends de voir. Si ça dure, ça vaudra vraiment le coup ! ».
Marie, vendeuse à la boutique LAGAZEL, le rassure : « Ne te préoccupe pas pour cela, les lampes sont garanties 2 ans. De plus, nous assurons le service après-vente, et nous sommes juste à côté », dit-elle en indiquant la boutique. « Si tu rencontres un problème, il suffit de venir nous voir ». Daouda confirme : « ça c’est vrai, il n’y a pas service-après-vente avec les produits du grand marché. Et vos produits sont solides, ça ne craint pas même si ça tombe ». Daouda espère que LAGAZEL proposera bientôt des kits solaires pour pouvoir brancher une petite radio et un ventilateur. Rendez-vous donc dans quelques mois…
2019-02-25T15:14:23+01:00 15 juin - 2017|Lagazel|